RECIT DE NOTRE VOYAGE AU RAJASTHAN ( utilisez la loupe ou cliquez pour l’ôter et faire glisser les vues – Texte par Chantal )

            VOYAGE AU RAJASTHAN (INDE) du 2 au 17/02 /2017

38,37,35,33,31 le nombre de voyageurs baisse de jour en jour, heureusement nous sommes très près du départ; donc c’est à 31 partants que nous prenons  l’avion pour notre périple et c’est peu de le dire !!

NEW DELHI : 18 millions d’habitants, une pollution à faire pâlir « le Fayet 74 » ! ville de richesses et de pauvreté comme partout en Inde, nous avons visité le fort Rouge, la mosquée Masjid, le Raj Ghat (memorial de Gandi) le Gurudwara Bangla  Sahib(temple Sikh) et l’incontournable Chandni  Chowk quartier de ruelles encombré d’étal à même le sol, organisé par spécialités avec un brouhaha de « tuk-tuk » vélos, motos, voitures, piétons, vaches, chiens et klaxons pour prévenir du danger : il faut regarder en l’air pour voir le méli-mélo de branchements de fils électrique, en bas pour voir ou l’on met les pieds : bouses de vaches, trous et sur le côté pour tout ce qui roule…Visite du temple Bahai magnifique avec son architecture en « pétales »

Nous étions déjà « ramollis » mais notre guide Indou : AMIT parlant un très bon Français nous dit » vous n’êtes pas en vacances », donc lever 5h30 et ce presque tous les jours !!!Ah si vous aviez vu nos têtes !!! Il faut dire que les routes c’est pas l’Amérique !on trouve tout ce qui est normal sur une route avec en plus vaches, chiens, cochons, piétons ; avec cela çà prend plus de temps pour aller d’une ville à l’autre.

Le lendemain nous prenons un vol intérieur  pour VARANASI(Bénarès):ville sainte au bord du Gange, fleuve sacré où l’on se baigne pour se laver de ses péchés et sur les bords des crémations pour les Indous auxquelles nous avons assisté depuis notre barque sur le Gange: beaucoup d’émotion ,souvent ils viennent ici en fin de vie pour mourir en ce lieu sacré. Nous avons assisté à une cérémonie Aarti au bord du Gange réalisé par les prêtres sur les Ghats (escaliers).On se croirait dans un autre siècle ; puis visite de Sarnath un lieu important du Boudhisme. La vieille ville de Varanasi  est aux antipodes de notre Monde. On se croyait dans le film les visiteurs !!pour vous dire.

Retour à DELHI puis ALSISAR pour découvrir les Havelis: magnifiques résidences  de riches marchands d’autrefois , route vers MANDAWA, NAWALGARTH, FATEHPUR, avec les visites d’Havelis. BIKANER et son fort, JAISALMER : ville « jaune » aux portes du désert et à 60kms du Pakistan : une surveillance militaire est présente. Un peu plus loin nous attendaient….nos Dromadaires, ce ne fût pas triste pour certains…Ces bêtes sont « bizarres car elles n’ont pas voulu de mes gâteaux….pas comme les vaches et les chiens qui me suivaient. Notre apéro sur les dunes au coucher de soleil reste un moment magique

MANDORE ancienne capitale des Maharajas, JODHPUR la ville bleue, avec son fort de Mehrangarh datant du 15ème siècle, RANAKPUR et ses temples « Jains », UDAIPUR avec une ballade en bateau sur le lac Pichola, PUSHKAR lieu sacré de l’Indouisme, JAIPUR la ville rose, AMBER sa forteresse et sa ballade à dos d’éléphants, là ce fût plus stable que les dromadaires sauf pour un couple dont je tairais le nom !! AGRA et le célèbre Taj Mahal.

Nous avons pris l’avion, le bus, le bus de ville, le « tuk-tuk » le « vélo-pousse », le train, la jeep, le dromadaire, l’éléphant ; nous manque la vache animal sacré par excellence.

Nous sommes tous revenus entier, quelques uns ont eu « la tourista » guérie par un cachet miracle de couleur jaune donné par le guide : il est à base de pisse de vache, une voyageuse maline en a gardé un et fait tester dans un labo ; pas de pisse de vache !mais c’est vrai qu’ils ont des médicaments qui en contiennent.

Nous avons aimé les belles couleurs des saris, ces palais orientaux des milles et une nuit, la beauté des hommes et des femmes, leur gentillesse, leur douceur, nous avons été déconcerté et admiratif de la ferveur de leurs croyances.

Nous avons tous  été conquis par ce magnifique pays si déconcertant pour nous autres visiteurs occidentaux, où se côtoient richesse et pauvreté ; nous sommes tous prêts à repartir en Inde du sud et cette fois emmener ceux qui n’ont pu venir.

                                                                                                                                                  CHANTAL